6 months ago

La prévalence des affections des dents et des gencives (parodonte*) était estimée en 1955 à 84 % de la population, dont 71 % atteinte de parodontite* chronique destructrice. Dans son rapport de 1979, l’OMS fixait un objectif pour l’an 2000 d’une réduction de 50 % de ces chiffres alarmants. Malheureusement, selon une récente enquête réalisée en France par l’ADF sous l’égide de l’OMS, après un demi-siècle de progrès scientifique, 80 % des adultes entre 35 et 44 ans en souffrent encore.Vous pouvez bien comprendre plus de marathon micromoteur sur www.athenadental.fr

alt

On a observé ces dernières années une nette tendance à l’aggravation des affections des tissus mous et 98 % de la population en sera touchée à un moment ou à un autre de sa vie [14]. Cette maladie de civilisation a atteint des proportions épidémiques sur toute la Terre, ce qui fait d’elle la plus répandue dans l’espèce humaine. J’ai cherché à savoir quel était le lien entre notre flore bactérienne buccale et notre santé. Une bonne hygiène bucco-dentaire, c’est vital.

La première chose à faire pour que cette prophylaxie réussisse, c’est de s’assurer du retrait complet du tartre sur les parties visibles des dents et sous la gencive. Par crainte du dentiste, beaucoup font l’erreur de se croire capables de sauver leurs dents sans avoir recours à un bon professionnel. Ne tombez pas dans ce piège, même la meilleure brosse à dents électrique ne retirera pas intégralement le tartre déjà présent. Plus vous attendrez pour retirer ce tartre, plus il s’installera en profondeur jusqu’à la racine, ce qui rendra son éradication difficile et fragilisera l’os alvéolaire.

Un chercheur s’est attaché à identifier les causes principales des maladies parodontales afin de définir des méthodes et outils qui pourraient participer à leur traitement. Il a su percevoir avec précision des faits qui échappent encore aujourd’hui à la majorité. Le Docteur Philippe-Guy WOOG, maintenant âgé de 84 ans, a fait publier depuis 1953 pas moins de 168 études universitaires et doctorats d’État en médecine et médecine dentaire, concernant ses travaux.

Il faut bien prendre soin de vos dents

← Prothèses dentaires : la transparence fait défaut Quel est le coût moyen des implants dentaires ? →