5 months ago

Les dentistes font grève dans l'Allier, jusqu'au vendredi 1er décembre à l'appel. Un mouvement suivi par plus d'un tiers des praticiens dans le département. En cause : une refonte des tarifs et le plafonnement de certains actes. Une réforme qui fait grincer des dents. Difficile de trouver un chirurgien-dentiste disponible. Depuis lundi 27 novembre, plus d'un tiers des praticiens de l'Allier sont en grève. Les négociations avec l'assurance maladie n'avancent pas. Vous pouvez comprendre plus de l'aéropolisseur dentaire sur www.athenadental.fr

alt

"Les remboursements actuels nous imposent de travailler comme dans les années 1980. Or aujourd'hui, je sais faire des soins beaucoup plus modernes que l'on nous apprend à la fac ou en formation continue. Ces soins ne sont pas accessibles à nos patients actuellement", explique Guillaume Fonverne, chirurgien-dentiste. Des nouvelles techniques qui ont un coût. Or, la réforme de la profession en 2019 prévoit notamment le blocage des tarifs des prothèses. Un handicap financier important pour les cabinets. Pouvez vous nous recommander une lampe scialytique dentaire ?

"Ce sont des investissements tout cela, c'est du travail. Ces dépassements nous permettent d'offrir la meilleure qualité de traitement à nos patients, et la sécurité. Le métier a évolué et la sécu est toujours sur cette même logique : tarif, on bloque, on freine", affirme Philippe Chaux, confédération nationale des Syndicats dentaires dans l'Allier. Mise en concurrence des fournisseurs ou même fermeture de cabinets, les syndicats anticipent des conséquences néfastes pour la profession. Le mouvement de grève devrait continuer à s'intensifier dans les cabinets dentaires d'ici vendredi 1er décembre.

Le numerus clausus n'est plus un obstacle, l'heure est à la mobilité entre les états membres de l'Europe. De nombreux étudiants français, formés en Belgique, en Espagne ou en Roumanie, reviendront dans leur région d'origine, leurs études terminées, avec effet à 7 ou 10 ans. Des praticiens d'autres pays de l'union européenne peuvent également êtres habilités à travailler sur le sol français. Nous avons enregistré quatre praticiens roumains en 2013. L'Agence Régionale de Santé (ARS) a fait une étude en concertation avec l'ordre et d'autres organisations de professionnel de santé, qui reflète parfaitement les besoins du territoire auvergnat, et en particulier de l'Allier.

Dentiste et handicap : des soins dentaires accessibles

← Dentiste et handicap : des soins dentaires accessibles Des scientifiques ont découvert un médicament capable de faire repousser les dents →